La CIVIS livre depuis plusieurs années un véritable combat pour renforcer sa politique en faveur de la maîtrise de la demande en énergie et du recours aux énergies renouvelables.

CONTEXTE

Sensible aux enjeux environnementaux et économiques liés à l'effet de serre et consciente de la responsabilité qui pèse sur elle en tant que donneur d'ordres publics, la CIVIS a décidé d'agir en faveur du climat, en se positionnant en tant que pivot de la mobilisation en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique sur son territoire et devenant ainsi « Communauté Solaire ».

En adéquation avec ses engagements et les actions déjà̀ initiées et dans le cadre de la loi Grenelle 2, la CIVIS a élaboré́ son Plan Climat Énergie Territorial définitivement adopté en Conseil Communautaire en juin 2014 et articulé autour de 14 actions suivantes :

En 2019, la CIVIS s’est lancée dans l’élaboration de son Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET), qui prend la suite du PCET avec la composante Air.

En cohérence avec le travail effectué depuis plusieurs années, certaines actions ayant déjà̀ été́ entamées (diminution des fréquences de collectes, mise en œuvre du TCSP, diagnostics énergétiques des bâtiments du siège...), la CIVIS s'est portée candidate pour l'Appel à Projet TEPCV avec l'ensemble de son PCET et a été́ désignée comme lauréate et récompensée en tant que projet exemplaire.

Pour rappel, les territoires engagés dans le programme TEPCV sont appelés à contribuer activement aux objectifs fixés dans la loi relative à la Transition Énergétique pour la Croissance Verte, qui concerne plusieurs axes :

• Réduire la consommation d'énergie dans le logement et l'espace public
• Diminuer les émissions de gaz à effet de serre et les pollutions liées aux transports
• Développer l'économie circulaire et la gestion durable des déchets
• Produire des énergies renouvelables locales
• Préserver la biodiversité, protéger les paysages et promouvoir l'urbanisme durable
• Développer l'éducation à l'environnement, écocitoyenneté et mobilisation locale

Le concept de « Village Solaire » a ainsi vu le jour dans une démarche d'aménagement, de construction durable et d'implantation des technologies solaires.

Dans le prolongement du premier village solaire, inauguré en décembre 2017 à Ilet à Cordes, sur la commune de Cilaos, trois nouveaux « villages solaires » ont vu le jour. L’objectif est d’avoir, à terme au moins un village solaire par commune du territoire en ciblant les quartiers en précarité énergétique et sociale.

VILLAGE SOLAIRE

Un village solaire est un quartier ou un village bien défini qui connait en général des difficultés en approvisionnement électrique et sur lequel l’intercommunalité́ et les partenaires souhaitent mener une opération d’installation de chauffe-eau solaires individuels (CESI). L’intercommunalité́ et les partenaires vont donc aider les ménages du périmètre à acheter un chauffe-eau solaire individuel. L’objectif visé à la fin de l’opération étant que 100% des habitations soient équipées en CESI.

Les enjeux

Le « village solaire » répond à quatre enjeux importants, à savoir :

• Diminuer la facture énergétique des foyers
• Réduire les risques de délestage
• Éviter le renforcement du réseau électrique
• Soutenir la filière solaire thermique

Critères de sélection d’un village solaire

Les critères de sélection pour le périmètre d’un village solaire sont les suivants :

• Périmètre de 300 à 500 logements
• Difficultés d’alimentation en électricité́
• Mixité́ sociale (ensemble d’habitations avec une population aux revenus hétérogènes)

Carte des villages solaires de la CIVIS

 

 

 

3 QUARTIERS BENEFICIAIRES

La CIVIS avait collaboré avec l’ex agence régionale énergie réunion (ARER – devenue aujourd’hui Horizon Réunion) sur la mise en œuvre d’un certain nombre d’actions, telles que le financement des projets de construction de logements sociaux performants, les villages solaires etc. En tant que collectivité actionnaire de la SPL Horizon Réunion, la CIVIS exerce sur cette dernière un contrôle comparable à celui qu’elle exerce sur ses propres services.

Par conséquent La CIVIS peut faire appel à la SPL Horizon Réunion par le biais de Conventions de Prestations Intégrées (CPI) passées sans mise en concurrence préalable.

Phase 1 : analyse cartographique permettant d’estimer le taux de pénétration du solaire thermique sur chaque territoire.

Sur la base des éléments cartographiques (année 2015) fournis par la CIVIS, Horizon Réunion a estimé le taux de pénétration du solaire thermique sur chaque territoire.

Phase 2 : enquête et mise en place des permanences sur le territoire par les agents de la SPL Horizon Réunion

Des visites chez les habitants du quartier ont été réalisées. En amont de ces visites, un boitage a été réalisé, permettant ainsi de limiter le nombre de familles absentes.

En parallèle à la réalisation des visites chez les familles, une permanence permettant l’accueil du public a été mise en place afin de maximiser la mobilisation des familles.

A l’issue de ces quatre phases, les familles à équiper ont été identifiées.

Caractéristiques des CESI posés

Les chauffe-eaux solaires posés dans le cadre des trois villages solaires respectent les caractéristiques suivantes :

• Normes européennes en vigueur, CSTB+ mention DOM ou équivalent (solarkeymark)
• Des fixations vis-à-vis des charges mécaniques, climatiques et sismiques adaptées aux DOM
• Bonne tenue à la corrosion et sera adapté face aux environnements extérieurs spécifiques DOM
• Résistants aux vents cycloniques
• Adaptés aux zones 5

Chaque installation dispose :

• De Supports de fixation yc si besoin de structure supplémentaire
• De cuve et de capteurs solaire thermique
• Les éléments de raccordement entre la cuve et les capteurs
• 20 mètres linéaires de cuivre gainé de diamètre 14 mm pour chaque circuit de distribution (eau chaude et eau froide) nécessaire pour la livraison de l’eau chaude dans la salle de bain
• D’un groupe de sécurité
• D’un dispositif de mise en fonctionnement temporisée de l’appoint électrique uniquement pour le village solaire de Manapany les hauts (bouton poussoir lumineux, contacteur temporisé, protection électrique du circuit)
• D’un mitigeur thermostatique

Chiffres clés

Dès la fin de cette année, ce seront près de 400 foyers qui auront été équipés en Chauffe- Eau Solaire Individuels (CESI). Le but étant d’une part d’avoir recours à l’énergie solaire pour tendre vers l’objectif global d’autonomie énergétique et d’autre part d’avoir un impact « positif » sur la facture d’électricité des foyers. En effet, un CESI bien dimensionné en fonction de la famille, permettra de couvrir entre 75 et 100% des besoins en eau chaude du foyer, soit une économie de 150 à 250 €/an et par ménage.

Afin de compléter l’«amélioration énergique» des familles, elles recevront également 6 ampoules LED par foyer, ce qui participera un peu plus à la baisse de la facture.

Côté financement, les villages solaires de la CIVIS l’ont été à hauteur de 80% par l’Enveloppe Spéciale de la Transition Énergétique (ESTE) sur un montant total de 250 000 € / village (étude et pose).

 

La CIVIS prépare également l’installation de nouveaux villages solaires sur les commune des Avirons et de L’Etang-Salé courant 2020.